Ce forum comporte des discussions concernant les soins de la peau noire. La peau noire qui nécessite des soins de qualité.


    C est quoi le psoriasis? Les causes et traitements.

    Partagez
    avatar
    black geisha
    Admin

    Messages : 70
    Date d'inscription : 24/09/2012

    C est quoi le psoriasis? Les causes et traitements.

    Message  black geisha le Mer 14 Nov - 19:49



    UN RENOUVELLEMENT CUTANÉ ACCÉLÉRÉ

    Le psoriasis est lié à une inflammation chronique de la peau. Il survient chez des personnes génétiquement prédisposées, en général à la faveur d'un facteur physique ou psychologique favorisant.

    Le psoriasis est une maladie fréquente puisqu'elle touche environ 2% de la population française, et ceci à tous les âges de la vie. S'il s'agit la plupart du temps d'une maladie bénigne, le psoriasis peut constituer un handicap difficile à vivre au quotidien et avoir un retentissement psychologique important.

    Le psoriasis est dû à une inflammation chronique de la peau, dont on ne connaît pas pour l'instant l'origine précise. Cette inflammation, attestée par la présence dans la peau de cellules sanguines du système immunitaire, lymphocytes entraîne un emballement de la prolifération des cellules de l'épiderme, les kératinocytes.

    Au lieu de se renouveler en 28 jours, les kératinocytes se renouvellent en 3 jours. Ce renouvellement accéléré de l'épiderme s'accompagne d'une anomalie des cellules qui n'ont pas le temps de bien finaliser leur maturation normale (voir infographie ci-dessus).

    DES FORMES DE SÉVÉRITÉ TRÈS VARIABLE

    Des gènes identifiés

    Le caractère souvent familial du psoriasis (30% des cas) a fait suspecter une prédisposition génétique et plusieurs gènes sont maintenant identifiés. Il n'est pas encore possible de dire aujourd'hui leur niveau exact de responsabilité et il faut probablement la conjonction de plusieurs anomalies génétiques pour exprimer la maladie. La maladie s'exprime donc par l'association d'un terrain génétique particulier et de facteurs environnementaux favorisants.

    Des facteurs favorisants

    Différents facteurs environnementaux peuvent favoriser l'expression du psoriasis chez des sujets génétiquement prédisposés. Parmi les facteurs favorisants connus, on retrouve :
    •Le stress, un choc émotionnel ou un traumatisme affectif ;
    •Certains médicaments comme les béta-bloquants, le lithium, ou certains antihypertenseurs ;
    •Le statut hormonal : certaines femmes ont une recrudescence de leurs lésions au moment des règles ;
    •Le soleil qui peut dans certains cas améliorer le psoriasis , peut dans d'autres cas, au contraire l'aggraver ;
    •Certains facteurs infectieux suspectés par un début de psoriasis chez l'enfant au décours d'un épisode rhinopharyngé par exemple, notamment au décours d'angines à streptocoques pour le psoriasis en gouttes.

    Si l'alcool et le tabac ne sont pas des facteurs favorisants à proprement parler, ils apparaissent par contre, comme étant nettement des facteurs aggravants et des facteurs de mauvaise réponse aux traitements.

    Le psoriasis peut prendre de très nombreuses formes. Certains patients ne souffrant que de lésions discrètes disparaissant spontanément, d'autres présentant des formes très étendues et handicapantes ; il peut aussi être associé à d'autres maladies. La plupart des psoriasis ont une évolution bénigne mais 20% des cas sont considérés comme des formes modérées à sévères.

    On ne sait pas aujourd'hui pourquoi certains malades vont présenter une forme minime et d'autres une forme très sévère.

    Les différentes formes de psoriasis

    Les formes classique

    Le psoriasis en plaque

    La lésion typique est une plaque érythémato-squameuse, c'est-à-dire une plaque rouge, bien limitée, arrondie ou ovalaire, recouverte de morceaux de peau blanchâtre qui se détachent (voir photo ci-dessus) . La partie de peau qui se détache (squame) peut être très épaisse. Lorsqu'on gratte ou que l'on décape par des traitements cette partie superficielle, ne subsiste qu'une rougeur de la peau.

    La taille des lésions est variable allant de simples lésions arrondies de petites taille psoriasis en gouttes à de véritables plaques étendues psoriasis en plaques. Le nombre de ces lésions est également variable. Elles sont habituellement nombreuses dans le psoriasis en gouttes, alors que dans le psoriasis en plaques, il peut y avoir une plaque isolée ou au contraire de multiples lésions.

    Les zones les plus fréquemment atteintes sont les zones exposées aux frottements : coudes et bord externe de l'avant-bras, genoux, région lombo-sacrée (bas du dos), cuir chevelu et ongles.

    Le psoriasis du cuir chevelu

    Le cuir chevelu peut être la seule localisation du psoriasis chez certaines personnes. A l'image de ce que l'on observe sur la peau, les lésions peuvent être bien délimitées, arrondies ou ovalaires, couvertes de petits lambeaux de peau qui desquament (pèlent) ou au contraire, recouvrir la totalité du cuir chevelu et former une véritable carapace : on parle alors de casque séborrhéique. Il n'y a pas de chute de cheveux.

    Le psoriasis des ongles ou psoriasis unguéal

    Les ongles, qui sont parfois touchés au cours d'un psoriasis commun, peuvent n'être que la seule localisation de la maladie chez certaines personnes. Ils peuvent présenter de légères déformations punctiformes à l'image d'un « dé à coudre » ou se décoller du doigt. Sous l'ongle qui peut perdre de sa transparence, la peau peut être très épaissie (hyperkératose sous-unguéale).

    Les formes plus rares

    Le psoriasis inversé ou psoriasis des plis

    Dans cette forme de psoriasis, la localisation des lésions est inversée : ce ne sont pas les zones de frottement qui sont atteintes, mais les plis comme le pli inter-fessier, les plis inguinaux, les creux axillaires (sous les bras), les plis sous-mammaires (sous le sein) ainsi que l'ombilic. Les lésions sont ici plus inflammatoires que squameuses.

    Le psoriasis des muqueuses

    Le psoriasis peut toucher les muqueuses. Les régions génitales peuvent être le siège de plaques rouges indolores ne desquamant pas.

    Le psoriasis palmo-plantaire

    La localisation des lésions au niveau de la paume des mains et de la plante des pieds n'est pas habituelle dans le psoriasis commun. Il s'agit donc d'une forme particulière de psoriasis avec une peau en général très épaissie et fissuraire : on parle alors de kératodermie.

    Le psoriasis du visage

    Il s'agit d'une localisation heureusement rare du psoriasis.

    Les formes graves

    Les formes sévères peuvent être liées à la grande étendue des lésions, lorsqu'elles constituent un handicap pour la vie quotidienne, ou du fait d'une spécificité clinique (psoriasis érythrodermique, psoriasis pustuleux, rhumatisme psoriasique ou psoriasis arthropathique, psoriasis au cours de l'infection par le VIH).

    Elles sont souvent associées à d'autres maladies comme le diabète dit de type 2 (ou non dépendant de l'insuline), l'obésité ainsi qu'une élévation des graisses dans le sang (les lipides sanguins), en particulier le cholestérol et les triglycérides. Un état dépressif ou une dépression survient en outre dans 30 à 40% des psoriasis sévères.

    Le psoriasis érythrodermique

    Il s'agit d'un psoriasis généralisé atteignant plus de 90% de la peau. Il existe une desquamation abondante et la peau peut être mise à nu, donc être toute rouge (érythrodermie) en raison des traitements. Il s'agit d'une forme grave de psoriasis car elle peut se compliquer de surinfections, de dérèglement de la température corporelle et d'anomalies de l'équilibre ionique (anomalies hydro-électrolytiques). Une hospitalisation est nécessaire.

    Le psoriasis pustuleux

    Cette forme très particulière et heureusement rare de psoriasis se caractérise par des pustules jaunâtres localisées au niveau de la paume des mains ou de la plante des pieds ou généralisées à l'ensemble du corps. Il survient soit d'emblée, soit sur un psoriasis déjà connu. Dans les formes localisées aux mains et aux pieds, il existe un handicap fonctionnel souvent important, avec des difficultés à la marche et aux travaux manuels. Dans les formes généralisées, l'état général est altéré avec de la fièvre et souvent des atteintes articulaires. L'évolution est parfois grave, pouvant menacer le pronostic vital.

    Le rhumatisme psoriasique ou psoriasis arthropathique

    Dans 20% des cas de psoriasis, il existe une atteinte articulaire douloureuse. Celle-ci peut être isolée (monoarthrite), ne concerner que quelques articulations (oligoarthrite) ou au contraire, beaucoup d'articulations (polyarthrite). Il touche en particulier les articulations inter-phalangiennes distales. La colonne vertébrale peut également être atteinte, de même que les articulations sacro-iliaques.

    Le psoriasis au cours de l'infection par le VIH

    Le psoriasis au cours de l'infection par le VIH est souvent plus grave et réfractaire aux traitements conventionnels.

    Le psoriasis de l'enfant

    L'enfant peut être touché assez précocement, au cours de ses premières années de vie. On peut voir des psoriasis en gouttes au décours d'une angine à streptocoques. Les psoriasis en plaques ne sont pas exceptionnels.



      La date/heure actuelle est Dim 25 Juin - 7:12